Un espace de vie est né

Un grand torrent de papier translucide imprimé d’un flot de mots, des chiffonés de céramique placés en petits tas épars et un écran face à une salle composée d’amis, de curieux et d’habitants du quartier, voilà le décor d’une soirée organisée par les mille univers à la salle Familia pour clore l’année 2016 et présenter le projet d’un espace de vie sociale.

Projet construit à partir d’une évidence. Les mille univers font en effet le lien depuis de nombreuses années entre tous les habitants de ce secteur berruyer, quartier un peu décentré, dit de l’Aéroport, véritable foumilière où se côtoient jeunes, résidents de l’Ehpad de Bellevue, commerçants, riverains, usagers.

Les mille univers proposent ici au fil des ans, des ateliers avec les écoles, des rencontres avec des écrivains, des échanges intergénérationnels, des réalisations mélant l’artistique, le jardinage, l’écriture.

Un résumé de l’année

L’association les mille univers a donc orchestré le 14 décembre dernier cette soirée de présentation afin d’évoquer les expériences et les rencontres qui ont déjà eu lieu comme cette Fragile éternité, opération qui a rassemblé une centaine de personnes de 8 à 93 ans, dans le cadre des futurs de l’écrit à l’abbaye de Noirlac, et qui s’est concrétisée par un spectacle et un livre en 2015.

Ce rendez-vous de fin d’année n’aurait pas été à l’image des actions menées par l’association avec la population du quartier s’il n’y avait pas eu les interventions de très nombreuses personnes. Les acteurs de la Compagnie Pace ont dit des textes avant que le poète Jacques Jouet n’intervienne en lisant des lettres écrites par les habitants, sans oublier Le coeur au bout du nez qui a rajouté sa touche de couleur dans cette belle palette. Tout cela dans la foulée d’une petite vidéo de la prestation accomplie à Noirlac.

Ce fut donc un condensé artistique, culturel, chargé d’humour et de partage qui annonce ce que sera cet espace de vie sociale, belle expérience d’ouverture très prometteuse à l’aube de la nouvelle année.